Le combat au sein de Toa Industries atteint son paroxysme La petite tribu d humains survivants qui s est r fugi e entre les murs de cette immense structure fich e dans la Ville est prise entre les feux des IA folles cens es la prot ger, des envahisseurs silici s et des contre mesures venues exterminer tout le monde Et apr s des ann es partager tant bien que mal le m me corps, Shibo et Sanhakan sont de nouveau s par es Comment va r agir cette derni re Tsutomu Nihei est n en , au Japon, dans la pr fecture de Fukushima Apr s des tudes en architecture, il obtient son dipl me et int gre un cabinet d architectes New York Apr s quelques ann es il retourne au Japon et d cide de devenir mangaka Il se rend donc la r daction du magazine Afternoon, de l diteur Kodansha En , il re oit le prix sp cial du jury au concours des quatre saisons du magazine Afternoon, d cern par Jir Taniguchi, pour son r cit court Blame Il devient ensuite l assistant de Tsutomu Takahashi Jiraishin , avant de proposer son propre titre BlamePubli en France, qu il visite par deux fois, lors du festival d Angoul me , puis lors de Japan Expo , il est aussi dit en Espagne, en Allemagne, en Italie et aux USA, o il adapte le mutant griffu Wolverine, dans l album SNIKT , suivi d une histoire adaptation libre en Graphic Novel, tir e du jeu vid o Halo Aimant prendre son temps, r fractaire au rythme ditoriaux japonais, Nihei produit peu, mais bien Aposimz la plan te des marionnettes, sa nouvelle uvre apr s Knights of Sidonia et Biomega, est en cours de publication dans le magazine SiriusOutre les influences de sa formation d architecte, Tsutomu Nihei s inspire beaucoup de lecture d auteurs tels Gibson, Sterling, affirmant son attrait pour une science fiction de type cyberpunk Visuellement, il avoue une passion pour Giger, le cr ateur des d cors et monstres d Alien, et un fort attrait pour la bande dessin e franco belge et des auteurs comme Bilal ouMoebius ainsi que pour nombre de jeux vid o, tels Halo Au travers de ses uvres Blame , Abara ou Noise, Tsutomu Nihei se reconna t ais ment par un graphisme bouriffant de d tail et d ambiance sombre, une construction de page architectural et tr s libertaire, un encrage heurt et violent, qui sont autant de t moignages de ses influences